Fonds de Dotation pour la recherche en Dermatologie
Logo du Fonds de dotation de la Société Française de Dermatologie Menu

Maintenant
je peux soutenir
la recherche sur la peau
en France.
→ Édito

De + en + de carcinomes basocellulaires
Peut-on les combattre ?

,

catégorie carcinome cutané

Qui êtes-vous ?

Je suis le Pr Nicole BASSET-SEGUIN, dermatologue spécialisée dans les cancers de la peau, et responsable adjoint d’un centre de dermato-cancérologie à Paris.

De quel enjeu dermatologique allez-vous nous alerter ?

Je vais parler des carcinomes cutanés qui sont les cancers les plus fréquents de l’adulte.

Ces cancers de la peau sont en augmentation et sont un important problème de santé publique.

Ils sont avant tout favorisés par les expositions au soleil tout au long de la vie, et se localisent donc principalement sur le visage.

Qui est concerné par cette maladie ?

Les carcinomes basocellulaires touchent près de 100 000 patients par an surtout après 50-60 ans et dans la majorité des cas ils sont guéris grâce à un traitement chirurgical.

Quels sont les problèmes ?

La fréquence de ces cancers augmente et il faut les traiter car si pris trop tard le traitement devient complexe, d’autant que les patients sont de plus en plus âgés, avec des lésions multiples.

Qu’est ce qui a changé pour ces tumeurs ? :

Pour certaines lésions superficielles, des traitements alternatifs à la chirurgie ont été développés, grâce à la recherche, tels que la photothérapie dynamique ou des crèmes spécifiques.

Pour des tumeurs extrêmement évoluées ou inopérables, la recherche est très active, et a permis la mise à disposition de nouveaux médicaments en comprimés.

Quelles perspectives pour les carcinomes cutanés ?

L’immunothérapie (ou stimulation de l’immunité anti tumorale) est en train d‘être testée pour les carcinomes cutanés et représente un important espoir pour les formes de ces cancers non opérables.

La recherche continue à tenter d’identifier d’autres voies cellulaires dans ces cancers pour lesquels de nouveaux traitements pourraient être développés.

Et maintenant ?

Il y a encore beaucoup à faire ! Nous sommes tous concernés. Aidez la recherche +++

+ d’articles carcinome cutané

En savoir plus

je m'implique
POUR LA PEAU

En France

Dernière mise à jour

Carte des centres de recherche en dermatologie de France

En savoir plus sur…

Remonter Nous utilisons des témoins de connexion (cookies) pour faire fonctionner notre site et effectuer l'analyse statistique des visites (avec Google Analytics + iRaiser). Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. OK